À propos de Danou

Chambres d’hôtes Danou est la maison de rêve de David Luttik et Manou Hebben. Nous réalisons notre rêve et commençons en 2021 notre chambres d’hôtes Danou. Un endroit où notre maison est aussi votre maison parce que nous partageons notre hospitalité avec vous. Un lieu que nous pouvons également partager avec des personnes dans le besoin grâce à vous.

Manou:
“Partager, j’ai grandi
avec ça.”

Danou contact

David:
“J’ai grandi en recréant
dans la nature.”

Manou: “Partager, j’ai grandi avec ça.  J’ai grandi dans une famille néerlandaise où le travail acharné et le fait d’être là pour quelqu’un d’autre étaient une évidence. Commencez par finir votre travail, ensuite faites quelques courses pour les personnes du village qui ne pouvaient pas le faire eux-mêmes, et c’est après que vous pouvez penser à vous-même. Tout le monde était toujours le bienvenu chez nous. Ma mère accueillait tout le monde avec amour, convivialité et avec de la bonne nourriture. Enfant, j’étais toujours occupé à jouer dans l’hôtel, à recevoir des clients imaginaires, à rendre le cadre accueillant et à imaginer et créer des cartes pour les menus. Déjà à l’époque, je voulais que les gens profitent de notre grand jardin avec vue sur les terres agricoles pour se reposer. J’ai fini par me retrouver dans le métier de la communication d’entreprise. Organiser, soulager et partager est dans mon sang.”

Nos merveilleuses filles soutiennent pleinement notre rêve.

David: “J’ai grandi en recréant dans la nature. Randonnée, construction de cabanes dans les arbres, voile et bien sûr quand l’hiver me le permettait je pratiquais le patin à glace, aux Pays-Bas et à l’étranger. Pendant les vacances dans des cabanes, mes pensées se portaient souvent sur un seul rêve : vivre et travailler dans un environnement vallonné ou montagneux. Néanmoins, pendant plus de 20 ans, j’ai travaillé entre quatre murs en tant que consultant en communication. Ces dernières années, mon travail de consultant en communication s’est avéré moins significatif que prévu. La distance entre mon travail et la réalité était plus grande que je ne le voulais. Je cherchais bien plus un lien direct avec les gens pour qui je travaille. Tant dans ma vie privée que dans mon travail, j’ai régulièrement constaté que les gens restaient bloqués dans leur vie quotidienne. Pour toutes sortes de raisons, ils ne pouvaient pas prendre assez de temps et de repos pour recharger leurs batteries.”

Nous aimons nous promener dans le village, prendre l’air!

Manou:
“Delen, dat heb ik met
de paplepel ingegoten
gekregen.”

Manou: “Delen, dat heb ik met de paplepel ingegoten gekregen. Ik groeide op in een Limburgs gezin waar hard werken en klaar staan voor een ander vanzelfsprekend waren. Eerst je werk afmaken, nog even boodschappen doen voor mensen in het dorp die dat niet zelf konden doen en dan pas leuke dingen: spelen, op pad met vriendinnen, xxxx. Bij ons thuis was iedereen altijd welkom. Mijn moeder ontving iedereen met veel warmte, hartelijkheid en lekker eten. Als kind was ik altijd al bezig met hotel spelen, denkbeeldige gasten ontvangen, het gezellig maken, menukaarten bedenken en ontwerpen, ontzorgen. Toen al wilde ik mensen zorgeloos laten genieten in onze ruime tuin met uitzicht op de landerijen. Uiteindelijk ben ik in het bedrijfscommunicatievak terechtgekomen. Organiseren, ontzorgen en delen zit in mijn bloed.”

Danou contact

David:
“Ik ben opgegroeid
met recreëren
in de natuur.”

David: “Ik ben opgegroeid met recreëren in de natuur. Wandelen, boomhutten bouwen, zeilen en natuurlijk – als koning Winter het toeliet – schaatsen. In Nederland en in het buitenland. Tijdens huttentochten gingen mijn gedachten al regelmatig naar een droom: leven en werken in een heuvel- of bergachtige omgeving. Toch heb ik ruim 20 jaar tussen vier muren gewerkt als communicatieadviseur. De laatste jaren voelde mijn baan als communicatieadviseur minder zingevend dan gehoopt. De afstand tussen mijn werk en de realiteit was groter dan ik wilde. Ik zocht veel meer de directe verbinding met degenen waarvoor ik werk. Zowel privé als in mijn werk in de zorg zag ik regelmatig dat mensen vastliepen in hun dagelijkse leven. Om allerlei redenen konden zij onvoldoende tijd en rust nemen om hun levensbatterij van nieuwe energie te voorzien.”

Danou Over ons